Mort aux likes !

Mort aux likes

Mort aux likes !

Et si on supprimait les likes ?

Suite aux différents posts et articles que l’on a vu fleurir ces derniers jours sur Linkedin, condamnant les excès que génère la course frénétique aux likes, j’ai eu une idée que je souhaiterais vous soumettre : et si on supprimait tout simplement les likes ?

Plutôt que nous évertuer à essayer de faire changer les mentalités et d’ouvrir les esprits, il suffirait de détruire le mal à la racine et le mal c’est ce petit pouce bleu qui nous fait oublier nos bonnes manières tant nous sommes concentrés sur notre ego. Cela permettrait d’éviter les dérives suivantes :

Le plagiat

Une pratique très répandue sur ce réseau par des experts en la matière suivis par une foule en délire de fans inconditionnels qui n’y voient que du feu. Les pros du plagiat ont une technique bien rodée : ils font leur marché le matin et sélectionnent les posts qui ont le plus de likes (développement personnel, recherche d’emploi, social selling, coups de gueule, storytelling…) et publient dans la foulée sur les mêmes sujets ou prudents, attendent le lendemain. Ils n’hésitent pas à utiliser les mêmes visuels et à s’inspirer de textes qu’ils n’ont pas écrits mais qu’ils signent de leur nom. Ils vont jusqu’à faire des histoires des autres leur propre histoire, transformant le « storytelling » en « storylying ». Cela finit par agacer les auteurs initiaux qui ont alors 3 solutions : l’ignorance (c’est classe mais pas facile à faire), la dénonciation (c’est pas classe mais ça soulage), la fuite (c’est pas courageux mais ça repose).

L’EGO isme

Un sentiment fort qui fait grossir le melon de certains au fur et à mesure que grimpe le nombre de leurs pouces : « je suis liké donc j’existe, je suis liké donc je suis bon, je suis liké donc on m’aime, je suis liké donc on va acheter mes produits et mes services, je suis liké donc je me prends pour un influenceur »…Qu’importe ce que je publie puisque ce qui compte c’est que les pouces se lèvent, surtout depuis que le nombre de vues (« visible » par tous) a disparu.. D’ailleurs, comme mon égo a besoin de s’exprimer, je publie même de temps en temps un post pour mettre en avant le nombre de ces vues que plus personne ne voit, histoire de montrer à quel point, je suis beau et fort sur ce réseau. Je publie donc des bêtises, mais aussi ce que publient les autres, je pousse des coups de gueule car ça fonctionne bien et je fais pleurer dans les chaumières car ça aussi…Je dénonce les post des autres en les accusant de faire ce que je fais moi-même et surtout JE NE REPONDS PAS aux commentaires car je suis une STAR ou un influenceur et que ma cour me pardonnera. Je ne vais jamais sur les posts des autres sauf s’ils m’identifient et encore je leur fais bien sentir à quel point ça me gonfle…et ce qui est bien c’est que ma cour continue à me féliciter d’être aussi « inspirant » même si j’ai copié ou si je n’ai rien à dire… donc je continue…

La leçon de morale

Souvent pratiquée sur ce réseau, en général par des « influenceurs » auto proclamés, elle se base sur ces fameux likes : alors là, l’expert t’explique avec des mots que tu ne comprends pas ce que tu dois faire ou ne pas faire sur Linkedin pour obtenir des pouces levés. Il te donne des conseils incompréhensibles sur les contenus à publier pour être aimé (heu liké) et surtout quand les publier car l’amour a ses heures. Tu lis les conseils et tu te dis que tu es vraiment débile surtout quand les amis de l’influenceur, influenceurs eux-mêmes ont l’air d’avoir compris ce qu’a dit leur ami et commentent son post en rajoutant une couche tout aussi incompréhensible…Alors, si tu viens d’arriver sur Linkedin, tu rejoins silencieusement la majorité silencieuse au cas où tu serais ridicule en postant quelque chose pour lequel aucun pouce ne se lève.

Et des dérives, il y en a beaucoup d’autres mais le but de cet article n’est pas de toutes les dénoncer mais de vous convaincre d’aider à les faire disparaitre en même temps que les likes. Imaginons donc que demain, vous vous réveillez, vous allez sur Linkedin et votre premier réflexe n’est plus de faire le compte de vos vues et de vos likes (puisqu’ils ont disparu) mais de vous intéresser aux commentaires qu’ont généré vos publications. Vous interagissez alors avec ceux qui ont commenté car l’ »algo de Link », dont votre égo était jusqu’à présent victime, favorise maintenant les interactions. Vous n’êtes plus tenté d’aller vous inspirer des posts qui fonctionnent car vous ne savez plus les identifier…ou plutôt si, ce sont ceux qui génèrent des échanges …Vous ne publiez plus de bêtises car à moins qu’elles n’entrainent une foule de commentaires, il vous faudra alimenter ces commentaires et ce n’est pas facile de commenter intelligemment des bêtises. Même si vous avez très envie de donner des leçons aux autres sur les publications qui fonctionnent, vous hésitez à vous aventurer sur ce terrain car sans vues ni likes, vous avancez maintenant à l’aveugle. Vous publiez donc moins mais avec plus de richesse de contenu et vous vous intéressez d’avantage aux autres puisque vous êtes obligés de leur répondre en interagissant… La majorité silencieuse peut à présent librement s’exprimer puisqu’elle ne craint plus de ne pas voir de pouces se lever. Vous allez même pouvoir reprendre les articles que vous aviez délaissés sous prétexte qu’ils ne généraient plus de likes. Vous ne serez plus tentés de faire appel à vos amis robots pour publier à votre place quand vous faites la grasse matinée ou pour liker vos posts et les « bots » ont encore un peu de mal à commenter…Linkedin va arrêter cette descente infernale vers la paupérisation du contenu et pouvoir se distinguer de Facebook.

Il suffit donc que tous ensemble, d’une même voix, et le poing levé (à défaut du pouce), nous demandions à Linkedin (bon je ne sais pas à qui précisément car j’ai toujours l’impression qu’il n’y a personne derrière cette nébuleuse) …heu alors à Microsoft que soit supprimé l’affichage personnel du nombre de vues et collectif du nombre de likes afin que Linkedin devienne un vrai réseau d’échanges humains. Je ne sais pas si vous serez d’accord mais surtout si eux le seront car je crois que ce qu’ils ont prévu c’est de nous faire payer un jour ces likes …

Share
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *